Accueil ACTUALITÉS MALI: SIDIKI DIABATÉ ATTAQUÉ PAR SES FANS TRÈS EN COLÈRE LES FILLES POUR LA PLUPART TOMBENT EN TRANSE
MALI: SIDIKI DIABATÉ ATTAQUÉ PAR SES FANS TRÈS EN COLÈRE LES FILLES POUR LA PLUPART TOMBENT EN TRANSE

MALI: SIDIKI DIABATÉ ATTAQUÉ PAR SES FANS TRÈS EN COLÈRE LES FILLES POUR LA PLUPART TOMBENT EN TRANSE

2704

Le concert de Sidiki Diabaté était une grosse désillusion pour les fans qui ont fait le déplacement ce vendredi. Visiblement, il y a eu tromperie sur la marchandise. Et pourtant, le concert avait été annoncé en grandes pompes.

Pour un spectacle qui devait débuter à 18 heures comme écrit sur l’affiche, jusqu’à 21h 30 rien n’avait commencé. L’accès à la salle n’était même pas encore autorisé. Il fallait attendre 22 heures pour voir Sidiki sortir de la salle.

Venu accompagner ses nièces, Moussa explique que ce concert était un «fiasco». « Sidiki n’évolue pas dans ce qu’il fait. Ses chansons se suivent et se ressemblent. On a l’impression qu’il chante toujours la même chose. Pour l’avoir vu sur scène, il est nul en live. Les gens commencent à s’apercevoir de ses limites et ils ne sont pas prêts à payer pour voir de la médiocrité», a-t-il indiqué.

Pour le voisin de Moussa, c’est pour Wally Seck qu’il était venu au concert, si cela ne tenait qu’à Sidiki, il serait rentré depuis longtemps à la maison.

Comme en terrain conquis c’est vers 03h du matin que Sidiki a entamé ses chansons. Croyant recevoir des acclamations, il s’est buté au silence désapprobateur du public. Il a dû alors s’excuser pour son comportement. Mais cela n’a pas suffi. Le chanteur a été stoppé net en pleine prestation par le grand public qui réclamait Wally Seck. Mal à l’aise, Sidiki a invité l’artiste sénégalais sur scène. L’entrée de ce dernier a déchainé les foules. Les filles, plus nombreuses, étaient pour la plupart en transe.

En plus de sa maîtrise  du live, Wally Seck est un bon danseur. Il a ensuite été coupé net par Sidiki qui demandait aux musiciens de «doser», autrement dit de baisser le rythme. Il a fallu que Wally Seck l’interpelle : «Sidiki chantons pour notre public».

Lire la suite ici www.afrikmag.com

tags: