ACTUALITES
 
MUSIQUES
 
VIDEOS
 
EVENEMENTS
 
PHOTOS
 
TRACE TV
 
GAG
 
MAGAZINE
 
 
 
 
Postez votre dedicace
 
 
 
 

 
 
 
 
Une fillette décède des suites des ``traditionnelles`` mutilations génitales
 

Deeqa Dahir Nuur avait la vie devant elle. Malheureusement, la fillette vient de perdre la vie suite à des complications après une opération. Cette dernière, fréquente dans son pays, la Somalie, a pour but de mutiler le sexe des femmes avant même leur adolescence afin de préserver leur chasteté jusqu’au mariage. Une pratique barbare qui, en plus de laisser des séquelles à vie, peut conduire à la mort.

Selon nos confrères du Guardian, qui rapporte les faits, Deeqa Dahir Nuur, une fillette de 10 ans, aurait subi des mutilations génitales le 14 juillet dernier dans son village natal de Olol en Somalie. Bien qu’interdite par la loi, la pratique de l’excision demeure très ancrée dans le pays où selon l’Unicef, 98% des femmes seraient victimes de ce rituel traditionnel. En effet, les mutilations génitales y sont considérées comme un rituel de passage pour la femme qui, par ce biais, deviendrait "pure". Certains hommes refusent même de se marier à une femme qui n’aurait pas été excisée puisque l'opération est également un moyen pour eux de contrôler la sexualité de leur femme.

L’excision relève dans la majorité des cas en l’ablation totale ou partielle des organes génitaux féminins extérieurs comme le clitoris et les lèvres. Outre les souffrances terribles que cela fait endurer aux femmes, ces mutilations les privent généralement de plaisir sexuel pour le restant de leurs jours. Ainsi, les hommes, rassurés, estiment que leur femme, en souffrance lors des rapports, leur seront forcément fidèles.

Dans le cas de Deeqa, la personne en charge du rituel a semble-t-il coupé une veine lors de l’opération. Pendant deux jours, la petite fille s’est vidée de son sang. Quand ses parents ont enfin pris la décision de l’emmener à l’hôpital, estimant qu’ils ne pouvaient plus contrôler l’hémorragie par eux-mêmes, il était déjà trop tard. La petite fille n’a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Avant le décès de leur enfant, les parents de Deeqa n’avaient jamais été informés du caractère dangereux de l’excision. En effet, il existe peu de cas confirmés de décès des suites de complications après des mutilations génitales… Sans doute du fait que dans les villages reculés, les familles font rarement appel à l’aide de professionnels et, bien que non condamnable par la loi, la pratique étant illégale, il reste préférable de se terrer dans le silence.

Selon une récente enquête menée par l’Unicef, 200 millions de filles et de femmes sont victimes de mutilations génitales dans le monde. Si la pratique est particulièrement présente en Afrique, cette dernière a également couramment lieu dans 29 pays, principalement situés au Moyen-Orient, Asie et Amérique du Sud. Sur le continent africain, chaque année, 3 millions de fillettes subissent cette opération innommable, certaines étant à peine âgées de 40 jours…

Insupportable !

 

 

Source : Autre presse

 
1295 Visite(s)   Ajouter le : 29/07/2018
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Laissez-nous un commentaire sur ce contenu
 
 
assohou mackenzy: votre dedicace
kra rodrigue: je fais un gros kiss à mon ange marilor et aussi à mon fils, mon héritier
erasmo: what are the hours of work? http://apetitmascotas.com/ nizagara forum brokerage
jasmine: will i get travelling expenses? http://blog.woolfwithme.com/ lolita top ten site
leland: is this a temporary or permanent position? http://www.fixatankqld.com.au little
danial: how do you know each other? lola
adrian: a second class stamp eat each other out hus
grace: i'm on work experience teens lolita pre
benedict: what do you do? lolita no nude
gael socrate: je vous kiff en vrai ki ke vous soyez. big up
falacha escobar: dedicace a l'artiste yabongo lova
kouakou: votre dedicacela chine
dj tekno : je dedicace ce morceau a tout ma famille et mais s'amis serge beynaud kota na ko
dj tekno : safarel obiang woyo woyo
konanamani: je poste cette dedicace a ma famille serge beyaud kota na koto
konanamani: serge beyaud kota na koto
konanamani: serge beyaud kota na koto
ediro: interresse
ediro: interresse
ediro: je suis fans
Postez votre dedicace !
Dedicace